En Nouvelle-Aquitaine, les travaux enclenchés par les comités scientifiques régionaux AcclimaTerra et Ecobiose, sur l’évolution du climat pour le premier et de la biodiversité pour le second, constituent la base de connaissance de la stratégie de transition écologique et énergétique et de sa feuille de route, baptisée Néo Terra.

Le 9 juillet 2019, cette feuille de route faisait l’objet d’une présentation de ses 11 ambitions aux élus régionaux lors d’une séance plénière organisée à l’hôtel de région de Bordeaux.

La première partie de cette feuille de route est dédiée au constat : l’empreinte écologique (« quantité de terre et d’eau nécessaire à la fois à la consommation et à l’absorption des déchets produits par un individu, une ville, une population ») d’un néo-aquitain a augmenté de 28% entre 1990 et 2015, la production annuelle de déchets ménagers d’un individu étant de 652kg ! L’utilisation de produits phytosanitaires est elle aussi particulièrement élevée : jusqu’à 37 molécules différentes peuvent être détectées dans l’air… Le climat se méditerranéise, la ressource en eau est fragilisée et la pression d’usage augmente… Santé humaine et biodiversité en pâtissent : 20% des néo-aquitains seraient atteints d’une maladie chronique, l’état de conservation global des milieux naturels et des espèces se dégrade… Or de nombreux services sont assurés par la biodiversité… La santé humaine elle-même en dépend !

Néo Terra a donc pour objectif d’ « enclencher une mutation profonde et systémique du modèle de développement néo-aquitain », en associant l’ensemble des acteurs de la région dans une philosophie « contractuelle et partenariale », ceci au travers des 11 ambitions suivantes :

  • favoriser l’engagement citoyen pour accélérer la transition écologique
  • accélérer et accompagner la transition agroécologique
  • accélérer la transition énergétique et écologique des entreprises
  • développer les mobilités propres
  • développer un urbanisme durable, résilient et économe (…)
  • construire un nouveau mix énergétique
  • tendre vers le zéro déchet à l’horizon 2030
  • préserver les ressources naturelles et la biodiversité
  • préserver et protéger la ressource en eau
  • préserver les terres agricoles, forestières et naturelles
  • faire de la Région Nouvelle-Aquitaine une administration exemplaire dans la transition

Ces ambitions sont assorties d’engagements chiffrés, et d’exemples de mesures déjà à l’œuvre dans la région, des « réussites » dont les acteurs peuvent s’inspirer… Mais pour aller plus loin dans le caractère opérationnel et concret de cette transition, 86 fiches actions détaillent le programme régional à différentes échéances de temps. Certaines proposent par ailleurs des actions immédiates ou des indicateurs de suivi. Enfin, il est précisé que ces fiches actions pourront être complétées ou amendées au fur et à mesure….

Pour en savoir plus, consultez :