« Cryptoflore : une histoire de champignons, d’algues, de mousses et de lichens ».

Cet atelier sensibilise les gestionnaires à la prise en compte de ces groupes d’espèces en facilitant les échanges entre gestionnaires et spécialistes. Il met à leur disposition une assistance et des outils leur permettant la mise en œuvre des études dédiées (ex. protocoles d’inventaires et de suivi, plaquettes d’initiation, rapports d’études…).

Encore trop souvent négligés dans les suivis environnementaux, les bryophytes, les algues, champignons et lichens sont des bioindicateurs tout à fait utiles dans les évaluations de qualité écologique de nombreux habitats naturels (les lichens sont par exemple de remarquables indicateurs de qualité de l’air, et les algues et bryophytes sont des espèces utilisées dans les méthodes d’évaluation de la qualité écologique des milieux, dont celles de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau). Le développement de programmes d’acquisition de données pourrait donc largement contribuer à améliorer nos connaissances sur l’état et la dynamique de la biodiversité dans une large gamme d’habitats naturels.

Une première enquête, menée en 2011-2012 au sein des réserves naturelles (RN), avait montré qu’un peu plus de 30 RN avaient mis ou mettaient en place des actions sur ces groupes. La situation a assez vite évolué puisqu’en 2018 une nouvelle analyse indique que plus de 90 RN, dont 7 en Nouvelle-Aquitaine, ont réalisé ou fait réaliser un ou plusieurs inventaires sur ces groupes d’espèces.

La dernière rencontre annuelle de l’atelier Cryptoflore a eu lieu les 24 et 25 octobre 2018 à proximité de la réserve naturelle régionale de la Côte de Mancy (Jura). Elle a permis des échanges sur différents sujets, tels que l’amélioration des échanges entre mycologues et gestionnaires de réserves naturelles (notamment en vue de l’établissement de la liste rouge nationale des champignons), la mutualisation souhaitable des données recueillies, l’utilisation du « protocole standardisé d’étude des champignons des pelouses et prairies maigres dits CHEGD », etc.

N.B. : en 2019, Réserves Naturelles de France (RNF) organise deux formations : une sur les Characées (écologie, gestion, détermination) et une sur les champignons (identification, gestion, bio-indication). Elles se dérouleront sur la RNN du Pinail à Vouneuil-sur-Vienne (86).

Pour en savoir plus :

Groupes projets de RNF

Protocole d’étude des champignons des pelouses et prairies

Document de sensibilisation sur l’étude des champignons  (pdf – 1 Mo)