La troisième séance plénière de la Région Nouvelle-Aquitaine des 22&23 octobre dernier a été l’occasion pour les élus régionaux de délibérer sur différents sujets dédiés à l’environnement et au développement durable.

A noter que le président de Région a annoncé l’organisation d’une séance plénière au 1er semestre 2019, exclusivement consacrée au thème du réchauffement climatique.

 

Le rapport développement durable pour l’année 2017 

La première partie de ce rapport aborde successivement les 5 finalités du développement durable et les actions mises en œuvre par la Région pour chacune d’entre elles :

> La lutte contre le changement climatique : adoption de la stratégie « Territoires à Energie POSitive » (TEPOS), politique de rénovation énergétique des logements, appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises, démarche d’amélioration continue des performances environnementales des bâtiments des Etablissements Publics Locaux d’Enseignement (EPLE).

> La préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources : mise en place d’Ecobiose (comité régional sur les services écosystémiques et la biodiversité), dispositif des plans plages, mise en œuvre du dispositif de certification Agriculture Respectueuse de l’Environnement (AREA), signature du « pacte d’ambition régionale pour l’agriculture biologique », appel à projets ENEDS (Education Nature Environnement pour un Développement Soutenable), « Plan pollinisateurs », projet MULTISTRESS …

> La cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations : adoption de la politique contractuelle territoriale, expérimentation d’une méthode de co-construction de la contractualisation régionale sur le Sud Vienne, soutien à la réalisation de la LGV SEA, adoption de la stratégie foncière …

> L’épanouissement de tous les êtres humains : aide apportée au « Plan 500 000 formations supplémentaires », aide aux départs en vacances du plus grand nombre, programme de modernisation du transport ferroviaire régional, projet d’agro-écologie dans un parc national du Vietnam …

> Une dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables : réalisation d’itinéraires cyclables inscrits au schéma régional vélo routes et voies vertes, « Plan Régional des Saisonniers », Eco-labellisation d’hébergements touristiques, projet « Nouveaux aliments sains et durables 2020 » …

La seconde partie du rapport aborde les éléments déterminants de méthodes en matière de participation de la population et des acteurs, d’organisation du pilotage et transversalité, d’évaluation et de stratégie d’amélioration continue.

 

La feuille de route pour une alimentation locale et durable

La feuille de route « Agriculture, Alimentation et territoires, pour une alimentation durable et locale en Nouvelle-Aquitaine » vise à organiser l’ensemble du secteur agricole autour de l’agriculture de proximité et du développement des circuits alimentaires locaux. La stratégie retenue comporte plusieurs axes :

> Favoriser les circuits de proximité et la vente directe pour les agriculteurs

> Faciliter les initiatives des territoires développant des circuits alimentaires locaux

> Structurer l’offre et organiser les filières pour répondre aux demandes des marchés régionaux

> Développer les approches transversales

La feuille de route est co-pilotée par l’Etat et la Région. Un comité régional alimentation, filières et territoires (CRAFT) permettra de valider les orientations stratégiques et la proposition du plan d’actions.

 

La création du Parc naturel régional (PNR) Médoc

La Région Nouvelle-Aquitaine a validé la création du Parc Naturel Régional Médoc et va prochainement présenter la demande de classement au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire ; le décret est attendu début 2019. L’objectif est de répondre aux enjeux de préservation, de gestion et de valorisation de cette partie du patrimoine régional.

 

La signature de huit conventions pour les Espaces naturels remarquables

Il s’agit de conventions pluriannuelles d’objectifs sur la période 2018-2020, entre la Région et huit structures gestionnaires d’espaces naturels remarquables (coteaux de Lembeye, réserves naturelles géologique de Saucats, du courant d’Huchet, de la Frayère d’Alose, des prés salés d’Arès et de Lège-Cap-Ferret …). L’objectif est de poursuivre les actions engagées sur ces espaces et d’accentuer la dynamique initiée dans l’objectif de lutter collectivement contre l’érosion de la biodiversité.